Groupe régional Suisse romande

La Suisse romande essaime des graines et les laisse porter par le vent
Après avoir contribué à la mise en œuvre de projets pilotes dans les cantons de Genève, Valais et Vaud, le Groupe Lapurla romand a souhaité s’impliquer en 2023-2024 dans des cantons encore peu concernés par les principes Lapurla. Dans cette perspectives des premières démarches ont été entreprises dans les cantons de Fribourg, Jura, Neuchâtel et Valais.

Le Groupe Lapurla romand a été constitué en 2020, sous la coordination de Pro Enfance – plateforme romande pour l’accueil de l’enfance. La pluridisciplinarité des participantes a permis de confronter des points de vue et des perceptions différentes. Fort de ce diagnostic et des observations de terrain, l’équipe investie a choisi d’essaimer des graines en menant des actions concrètes de sensibilisation/formation autour de la question de l’éveil esthétique et la participation culturelle des tout-petits dans quatre cantons. 

Neuchâtel
À la suite d’une évaluation des besoins, menée en 2023 auprès des protagonistes concernés, une demi-journée de formation s’est déroulée en mars 2024 en présence des médiateurs et médiatrices culturelles du canton de Neuchâtel – une rencontre enthousiasmante qui se laissera certainement porter par le vent. Des contacts avec le Service de la famille de la Ville de Neuchâtel donneront également lieu en 2024 à une intervention auprès des professionnel·les de la petite enfance. Les démarches sont entreprises par Sabine Germann, en tant qu’indépendante et collaboratrice pédagogique du PEP (Partenaire Enfance & Pédagogie).

Fribourg
Afin de connaître les aspirations du canton un groupe restreint de personnes provenant des milieux artistiques et de la petite enfance a été invité en 2023 par Rebekka Sieber, directrice de l’association Éducation familiale. En présence d’un cercle élargi, une rencontre-échange est d’ores et déjà prévue le 3 juin 2024. Par ailleurs, en 2023, Sabine Germann a pu mettre en discussion les principes Lapurla auprès d’une classe de la FRESEDE (École supérieure fribourgeoise d’éducateur/trice de l’enfance) – former la relève à l’éveil esthétique et à la participation culturelle des 0-4 ans est certainement l’un des meilleurs moyens pour essaimer de petites graines.

Valais
Une rencontre est agendée le 19 septembre 2024, de 18h30 à 21h à Monthey. Elle est coorganisée par La Gare, pionnière dans le domaine des arts vivants destiné à la jeunesse, sous la direction de Catherine Breu, éducatrice de l’enfance, et le Service de l’enfance de la Ville de Monthey. Cette rencontre s’adresse au professionnel·les de la petite enfance, aux acteurs et actrices de la culture et aux adultes curieux. Cet événement valaisan souhaite insuffler la Suisse romande et le politique pour appuyer l’implantation de la participation culturelle des tout-petits.

Jura
Afin d’associer aux démarches un projet pilote auprès et avec l’accueil familial de jour, l’artiste visuelle Maude Sauvage entretient des liens étroits avec le réseau d’accueil de Delémont Franches-Montagnes depuis 2023. Une matinée café-croissants prévoit d’ici la fin de l’année un échange avec les coordinatrices de l’accueil familial de jour du district, en présence du milieu de la médiation culturelle et des arts. Deux dates ont déjà été pré-réservées.

Dans quelle direction le vent soufflera-t-il ?
Grâce au réseau national « Lapurla, les enfants explorent », de nombreuses graines ont germé ou pu être découvertes, et continueront à grandir. Ouvrir aux tout-petits des espaces d’éveil aux sens leur permet de découvrir le monde, de s’émerveiller, de s’exprimer. En outre, la créativité constitue une compétence clé pour l’avenir. Pour appuyer partout en Suisse le respect des droits de l’enfant de l’ONU et mener des projets interdisciplinaires pérennes, faut-il encore une politique publique autorisant la participation culturelle des tout-petits et l’équité des chances. C’est dans un tel contexte que les formations-sensibilisations impulsées par les ambassadrices Lapurla se déploient, dans un cadre collectif et avec la conviction que le vent peut souffler dans la direction d’un socle commun.

La participation culturelle des tout-petits : une collaboration nécessaire entre les collectivités publiques et le milieu associatif
Un exemple de mise en œuvre concrète concerne la participation culturelle des jeunes enfants. Pour encourager la compréhension et l’action mutuelle entre le terrain de la culture, des arts et de la petite enfance, il est nécessaire d’accompagner les processus. Dans le perspective de mettre en avant le besoin de collaboration entre les collectivités publiques et le milieu associatif, Pro Enfance a invité l’association Kaléidoscope et la Ville de Genève à partager leurs expériences. L’article «La participation culturelle des tout-petits : une collaboration nécessaire entre les collectivités publiques et le milieu associative» reflète la rencontre en ligne qui s’est déroulée le 24 avril 2024.

 

Portrait

Coordination

Sandrine Bavaud
Secrétaire générale de l’association Pro Enfance
sandrine.bavaud@proenfance.ch

La constitution

  • Catherine Breu, médiatrice culturelle et éducatrice, directrice de La Gare, arts et jeunesse (VS)
  • Sabine Germann, conseillère pédagogique Partenaire enfance et pédagogie PEP (VD)
  • Anne Kummer, ambassadrice Pro Enfance, cheffe de service honoraire petite enfance Ville de Meyrin (GE)
  • Carolina Liebling, directrice adjointe Musée de la main UNIL-CHUV (VD)
  • Emilia Colombi, directrice de la maison de la créativité (GE)
  • Sandrine Bavaud, secrétaire générale de Pro Enfance
  • Rebecca Sieber, directrice Education Familiale (FR)
  • Mathilde Tinturier, artiste plasticienne