Lapurla

Foire aux questions (FAQ)

Réponses concernant l’initiative nationale Lapurla

Que signifie Lapurla? Comment participer? Institutions, parents, médias et personnes intéressées trouvent ici des réponses aux questions les plus fréquemment posées.

Lapurla

Lapurla est actuellement en phase pilote: nous testons, apprenons et adaptons. C’est aussi notre foire aux questions. Néanmoins, quelques réponses à vos questions sont déjà prêtes.

D’où vient le nom Lapurla?

Lapurla est un nom d’artiste, respectivement une appellation fantaisiste, tiré de l’expression «l’art pour l’art»*. Cette dénomination fait référence aux préoccupations centrales de l’initiative, à savoir l’expression profonde et sans but de l’activité artistique et créative. La sensation positive qui en résulte constitue le cœur de l’activité: les espaces d’expérimentation esthétique déclenchent un processus créatif chez le petit enfant et sa personne de référence.

 

* selon le dictionnaire Larousse: conception de l’art, théorisée par Théophile Gautier, qui refuse l’engagement de l’écrivain (respectivement de l’artiste) et voit dans la beauté la seule fin de l’art.

Les petits enfants doivent-ils maintenant apprendre l’art en plus?

À notre avis, la question n’est pas là. Car nous avons une idée préconçue de ce qu’un endroit adapté aux enfants devrait être. Souvent, les lieux voués à la culture n’en font pas partie, parce que nous nous faisons une idée préconçue des comportements souhaitables dans un tel lieu. Cela répond en général à des logiques scolaires dans le sens de transmission du savoir et de la culture, mais ne correspond pas à la façon dont les enfants apprennent et s’approprient le monde.

 

Il est donc temps de changer fondamentalement de paradigme: il ne s’agit plus de «transmettre» aux enfants un point de vue adulte sur des lieux et des œuvres qui pourraient leur «convenir», mais de redécouvrir ces lieux avec eux et d’encourager leur curiosité. Nous entrons avec eux dans un dialogue actif de co-construction empli d’expériences sensorielles.

 

Dans le sens d’une volonté de favoriser la participation culturelle, notre credo est d’accueillir dès le début les enfants dans des lieux culturellement significatifs et de les accompagner dans une démarche leur permettant d’établir une relation avec ceux-ci. Car ces lieux offrent aux enfants et aux adultes des espaces d’expérimentation à découvrir ensemble.

Pourquoi affirmons-nous qu’il n’existe pas encore d’offres?

Des offres adaptées aux jeunes enfants, permettant de créer de manière durable une interface entre l’encouragement précoce et la culture, sont encore trop rares. La conscience sociale du fait que la participation culturelle commence dès la naissance fait défaut. De même, on ignore souvent quelles sont les conditions cadre nécessaires pour assurer la qualité des offres.

 

Si, de votre côté, vous avez déjà participé à la mise en œuvre d’une collaboration durable entre un lieu d’accueil de la petite enfance et une institution culturelle, nous serions très heureuses que vous nous en informiez.

Quelles sont les particularités d’un projet modèle Lapurla?

L’initiative Lapurla souhaite susciter des partenariats durables alliant encouragement précoce et culture. À cet effet, il est nécessaire que les partenaires se rencontrent d’égal à égal dans un esprit de co-construction, formulent ensemble des objectifs de collaboration et les mettent en œuvre en dialoguant. En gardant toujours les jeunes enfants au centre de leurs préoccupations.

 

Nous sommes fermement convaincues que ce n’est que de cette manière qu’une innovation amenant une plus-value à toutes les parties pourra émerger et être implémentée dans la pratique dans une perspective à long terme. Dans l’optique d’un renforcement des relations de voisinage.

Pourquoi les fondatrices accordent-elles tant d’importance à la co-construction?

La co-construction signifie que des personnes provenant d’horizons différents créent ensemble quelque chose de nouveau tout en respectant les expériences, compétences et conditions cadres de tous les participants.

 

Vous en apprendrez plus dans notre notice explicative sur la co-construction.

Qu’en est-il des projets modèles en Suisse romande et au Tessin?

Qu’en est-il des projets modèles en Suisse romande et au Tessin?

L’initiative nationale repose sur la brochure thématique «Éveil esthétique et participation à la vie culturelle dès le plus jeune âge» qui sera présentée en septembre 2019 lors d’un événement de lancement au Musée de la Main à Lausanne. L’initiative souhaite mettre en œuvre les recommandations figurant dans la brochure.

 

Des partenaires de Suisse latine sont actuellement en train de traduire la brochure et d’organiser également un événement de lancement. Nous serions ravies si cela permettait de faire connaître la thématique dans les autres régions du pays et si des projets modèles étaient lancés au Tessin et en Suisse romande.

Que dois-je faire si je souhaite participer?

Pour mettre en œuvre vous-même un projet modèle, vous devez remplir les conditions suivantes:

a) Vous avez une institution partenaire intéressée à collaborer avec vous.

b) Vous partagez nos valeurs et nos positions (voir lignes directrices).

c) Les directions respectives de votre institution et de votre institution partenaire soutiennent le projet et sont prêtes à investir leurs propres ressources.

d) Vous vous intéressez à l’échange avec des partenaires du terrain et êtes prêt-e à apporter votre expérience à l’élaboration de connaissances pratiques.

 

Si tout cela s’applique à vous, nous nous réjouissons d’échanger avec vous.

 

Envoyez-nous un e-mail si vous vous avez envie d’échanger et souhaitez recevoir des informations sur le développement d’un projet modèle.

Comment faire pour trouver une institution partenaire?

Dans l’idéal, l’institution partenaire se situe à proximité. Car les déplacements doivent être les plus courts possibles pour les enfants. Sinon, il se peut que les enfants aient déjà récolté tellement de nouvelles impressions au cours du voyage que tout le reste devient trop pour eux.

 

Une petite recherche locale peut donc s’avérer utile pour découvrir quel lieu d’accueil de la petite enfance, respectivement quelle institution culturelle ou quel artiste, se trouvent à proximité.

Que se passe-t-il si je ne trouve pas de partenaire?

À Lapurla, nous travaillons constamment à l’extension de notre réseau et à la création d’une communauté nationale. En cas de besoin, nous servons volontiers d’intermédiaire et mettons en contact des partenaires potentiels.